admin

Bénéfices de Jala Neti/lavage du nez

Jala Neti/ lavements du nez

Voici le lien de ma video ma chaine youtube

-Drainer les cavités sinusales

-Reprogramme les mécanismes naturels du corps contre les infections nasales telles ( allergies, sinusite, maux de gorge, toux, inflammation des amygdales et des adénoïdes) et les maladies comme l’asthme et la bronchite.

-Se révèle bénéfique pour les maux de tête, stress mental, migraine, épilepsie, etc

-Restaurer le sens de l’odorat perdu.

-Effets profonds sur les glandes pineales et pituitaires qui contrôlent le système hormonal et aide donc à harmoniser le comportement émotionnel.

-Bénéfique pour les infections de l’oreille moyenne et les acouphènes.

-Grande aide pour ceux qui essaient d’arrêter de fumer car il réduit la respiration buccale et ré-sensibilise le nez à l’inconfort de l’inhalation de la fumée: de-programmation du cerveau de la dépendance physique et psychologique.

Comment pratiquer Shankhaprakshalana?

1. Passez à une alimentation presque végane au moins 1 semaine avant Shankha prakshalana. Consommez le plus de légumes (crus ou cuits) possible en mettant l’accent sur les légumes verts et les feuilles (brocolis, courgettes, épinards, fenouil, céleri etc). Privilégiez tous les fruits et légumes riches en fibres. Consommez beaucoup de bonnes graisses (huiles végétales bio ou ghee).

2. Ne jamais combiner Shankha prakshalana avec le jeûne !

3. La veille de Shankha prakshalana, mangez léger, pas après 18h. Evitez les choux.

4. Si vous avez une tendance à la constipation, prenez quelques chose pour faciliter le transite. ( pruneaux, épinards, chlorure de magnesium à faible dose …etc)

5. Ne mangez rien le matin de Shankha prakshalana. Buvez un verre d’eau tiède (plate). Ne pratiquez pas de postures, vous allez faire beaucoup d’efforts corporels par la suite.

6. Installez-vous dans une atmosphère de calme pour 2 à 3h. Dans les toilettes (qui doivent être entièrement à votre disposition) préparez une bouteille avec de l’eau plate pour vous rincer chaque fois que vous évacuez les selles à l’eau salée (car autrement l’anus peut vite s’irriter), et de la crème pour hydrater la peau à la fin de la purge. Shankha prakshalana prend 3 à 4h mais il est souhaitable de prévoir le reste de la journée pour vous reposer. Vous pourrez reprendre vos activités quotidiennes dès le lendemain.

7. Préparez l’eau salée : 1 cuillère à café (généreuse) de sel/litre d’eau. Cette proportion est importante car elle permet à notre corps de traiter l’eau salée que l’on avale comme une nourriture et non comme une boisson. Cette eau salée va ainsi directement dans le système digestif et non pas urinaire. L’eau doit être impérativement tiède, sinon l’estomac et les intestins se contractent, ce qui ralentit l’évacuation. Dans un premier temps, préparez 2 litres d’eau tiède Il est possible que vous ayez besoin de plus.

8. Buvez de l’eau salée et faites un cycle de 4 exercices yogiques dynamiques. Vous alternez constamment eau salée / 4 exercices, eau salée / 4 exercices. Commencez par boire 2 à 3 verres. Par la suite, cela peut être 1 à 2 verres avant chaque cycle. Si le fait de boire l’eau salée vous donne des nausées, léchez ou lâchez une lamelle de citron, ça passera. Voici les 4 exercices à réaliser dans l’ordre (8 fois de chaque coté par cycle). Voir aussi la vidéo en bas

1. Tiryaka tadasana : penchements vers les cotés (inspirez au centre, expirez de coté)
2. Kati chakrasana : torsions avec l’ouverture de poitrine (inspirez au centre, expirez de coté)
3. Tiryaka bhujangasana: torsions depuis la posture du Cobra (inspirez au centre, expirez de coté)
4. Udarakarshanasana : torsions assises avec un genou qui descend vers le sol (inspirez au centre, expirez de coté)

Reposez-vous 2 à 3 minutes (pas plus) après chaque cycle et continuez avec l’eau salée.

Par ces exercices, nous stimulons l’ouverture des sphincters du système digestif et faisons avancer l’eau vers la sortie.
Quand vous commencez à aller à la selle, continuez à boire l’eau salée et faites les exercices (éventuellement avec un rythme plus posé) jusqu’à ce que l’eau qui ressort soit absolument transparente. Ne vous arrêtez pas à l’eau jaunâtre, il y a encore des toxines liées à la production de la bile qui sortent. Shankha prakshalana peut parfois demander jusqu’à 7 litres d’eau salée !
Toutefois si vous êtes trop fatigué et ne vous sentez pas bien, arrêtez vous.

9. Si après avoir bu 2 à 3 litres vous êtes toujours “bloqué”, massez-vous le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre en restant en rétention de la respiration poumons vides. Si cela n’aide pas, administrez un lavement avec de l’eau plate tiède à l’aide d’une poire de 0,5l – 1l. L’eau que vous avez bue doit impérativement sortir “par le bas”.

10. Une fois que vous avez atteint “la phase de l’eau transparente avec l’odeur de mer”, arrêtez la purge.

11. Reposez vous pendant au moins 1h.

12. Après 1 à 2h, mangez par exemple du kichari liquide avec beaucoup de ghee (beurre clarifié) ou d’huile d’olive.

kichari: riz basmati semi-complet et du dal ( lentilles jaunes 50/50). A la fin de la cuisson, ajoutez 1 pincée de curcuma et 1 pincée de cardamone. La consistance du kichari doit ressembler plutôt à une soupe qu’à un porridge. Pour 1 cuillère à soupe de kichari, ajoutez 1 cuillère à café de ghee ou d’huile végétale. N’en mangez pas beaucoup et retournez vous reposer. Vous pouvez commencer à boire dans l’après midi si vous avez soif (buvez uniquement de l’eau tiède ou des tisanes, jamais de jus ou de boissons gazeuses). Vers 17-18h, mangez la même chose. Ne vous endormez que 2 à 3h après le repas. Il doit être bien digéré et ne pas stagner dans votre corps. Le jour de Shanka prakshalana ne mangez rien d’autre!

13. Le lendemain commencez à prendre à jeun des probiotiques. Continuez à le faire (estomac vide entre les repas) pendant 2 semaines. Shankha prakshalana lave toute la flore intestinale, il est important de la reconstituer.

14. Le lendemain de la purge, continuez à manger le même kichari. Si vous le souhaitez, vous pouvez y ajouter des légumes vapeur avec les épices de votre choix (pas piquantes) et un peu de sel. Il est important après Shankha prakshalana de consommer beaucoup de graisses de bonne qualité car le système digestif a besoin d’être lubrifié. Evitez les fruits (même les fruits secs), le sucre, le cru et les fromages encore quelques jours. Si toutefois vous réalisez votre yoghourt maison à partir d’un bon lait bio avec des probiotiques, il peut être au contraire très favorable pour la reconstitution du microbiote. Bien évidemment, évitez le plus longtemps possible la consommation de viande, de poisson, d’oeufs, d’alcool, de café et de gâteaux industriels. Quand notre corps vient d’être bien nettoyé, il peut s’encrasser encore plus rapidement qu’avant !

15. Ne faites Shankha prakshalana qu’une fois tous les 2 mois maximum. Si vous êtes en bonne santé, il est bien de faire Shankha prakshalana 2 fois par an.

Bénéfices de Shankhaprakshalan

Shankhaprakshalana : détox yogique du systeme digestif et des intestins

Shankha signifie « coquillage » et prakshalana « laver entièrement ».

Technique détox absolument unique

Ce qui la rend unique, c’est le nettoyage complet du système digestif et des intestins qu’elle permet, plus efficace que les lavements et même que l’hydrothérapie du côlon.
La fonction essentielle des intestins est l’assimilation et l’absorption de tous les éléments nutritionnels (vitamines, minéraux, protéines et autres) que l’on extrait de la nourriture. Si l’intestin est intoxiqué, nous avons beau manger de la nourriture bio et prendre des compléments alimentaires, ils ne seront pas assimilés (ou seulement partiellement).

Notre intestin est notre 2eme cerveau. Il enregistre les mémoires émotionnelles et son état intoxiqué peut causer des migraines, des colères, de la nervosité, des inquiétudes et des peurs.

Effets et précautions

Niveau physique :

– amélioration de l’absorption des éléments nutritifs dans le sang
–la digestion en général s’améliore
– équilibre et régularité des selles
– les réactions allergiques deviennent plus faibles, voire disparaissent
– les intolérances digestives peuvent également disparaître ou être moins marquées
– les champignons (y compris candida albicans) et les parasites sont chassés
– la peau retrouve sa santé (l’acné, les boutons et les inflammations )
– l’immunité est renforcée
– disparition de l’odeur désagréable de la transpiration
– disparition de la mauvaise haleine
– perte du poids (si on fait Shankha prakshalana régulièrement : tous les 2 mois pendant 1 an par exemple)

Niveau subtil :

– le réveil le matin devient plus facile
– le sommeil s’améliore considérablement
– le corps entier rajeunit
– augmentation de l’efficacité du travail et de la concentration
– les émotions positives
– la confiance en soi

Shankha prakshalana est déconseillée dans les cas de :

– ulcère
– rejets de l’acide gastrique
– cancer de l’estomac ou de l’intestin
– diarrhée
– formes avancées d’hémorroïdes
– inflammation du pancréas ou de la vésicule biliaire
– tous les autres problèmes importants du système digestif
– menstruations
– grossesse (mais très conseillé en pré-conception)
– tension artérielle haute
– maladies du coeur

test for carousels

Click here to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Shortcode filter

  • All
  • Livres
  • Pratiques
  • Videos

Chamot Stephanie

J’ai testé beaucoup de professeures de yoga, et de types de yoga différents.

Je suis allée par hasard à un cours d’essai de Laurène, sans intention de m’inscrire, juste pour voir. Ce fut une révélation totale, le cours de Laurène est un parfait équilibre de postures, d’explications anatomiques, de philosophie yogique, d’introspection et de détente. Après chaque cours je me sens totalement requinquée c’est comme un nouveau départ, totalement serein et en paix avec moi même.

Je suis maintenant inscrite à l’année Et si mes finances me le permettaient je prendrai même un deuxième cours par semaine ! Je recommande donc chaleureusement Laurène qui est de très loin la meilleure prof de yoga que j’ai eu la chance de rencontrer. Je pense sincèrement que ses cours sont un atout majeure pour ma santé physique et mentale et je lui en suis très reconnaissante.

Marie-Claire

Je trouve les cours de Laurène très pédagogiques et complets avec asanas, pranayama et relaxation profonde qui me déconnecte toujours de la réalité. Le plus est la définition d’une intention pour la semaine, les vidéos sur Whatsap pour apprendre les enchaînements. Le cours est progressif avec des explications claires en peu de mots sur le pourquoi des pratiques. Je trouve intéressant les révisions de temps à autre, ce qui permet d’acquérir les exercices pour les pratiquer chez soi.

Depuis 5 ans que je suis des cours de yoga, Laurène est la première prof qui prend le temps d’enseigner la position sur la tête, et ceci de façon simple, faisable. Je sens que je suis capable d’y arriver.

Florent Robert

Laurène, par son expertise et sa personnalité, nous transmet, au travers de ces cours de yoga intégral, une hygiène de vie, enseignée progressivement, tout en douceur, en sérénité et en joie.

D’une première approche simple et immédiatement accessible vers une pratique éclairée ou la relation corps-esprit prend tout son sens et où chacun peut s’ouvrir, s’il le souhaite à la dimension spirituelle !

Guigui K

Chaque posture est expliquée, on comprend quelles sont ses effets et dans quels contextes elle est utilisée, on ne se contente pas de la faire. La découverte du yoga va également plus loin que la simple pratique des postures. Laurène, toujours avec calme et simplicité, nous partage son expérience riche et des anecdotes qui sont toujours de bons compléments à la compréhension du yoga intégral qu’elle nous propose.

Catherine Prime

Les cours de yoga de Laurene m apportent beaucoup de sérénité et de joie intérieure. On travaille le corps ( j’ai réussi à faire des postures alors que jamais je penserais y arriver !!! ) et on travaille aussi sur le côté spirituel du yoga … tout s’éclaire en moi peu à peu, et je repars après le cours avec plus de courage pour les difficultés de la vie, et avec le sourire…